Jon Pitre

Un musicien qui devient réalisateur
 

Jon est arrivé à la post-production audiovisuelle en tant que compositeur, illustrateur sonore et voix-off en 2001.

 

Ayant travaillé en étroite collaboration avec des réalisateurs, la découverte du montage a éveillé en lui une curiosité qui devient rapidement une passion.

 

 

Une entreprise et une Web TV
 

Aujourd’hui, il produit et réalise des vidéos en mettant à profit ses deux principales compétences que sont l'image et le son au sein de son entreprise Ubique Zone et de la WebTV Beauvaizine, partenaire de structures culturelles comme le Festival International de Violoncelle, l'Asca de Beauvais, Le Blues Autour du Zinc ou encore le chœur Cantus Felix.

Rédacteur et graphiste, il réalise aussi des sites Web.

©ubique zone

Biographie

Autoportrait ©ubique zone

Natif de Beauvais, c'est à l'âge de 10 ans qu'il part vivre aux États-Unis avec sa mère. Les deux premières années sont celles du Mid-West avec quatorze déménagements en deux ans. Jon en gardera le goût de la route. Puis, il sera confié à une famille dans une toute petite bourgade du Kentucky, en attendant que sa mère obtienne les papiers d'immigration. 
Les deux "cartes vertes" en poche, c'est à Seaford dans le Delaware que les années lycée commencent. Une vie stable et tranquille dans laquelle le jeune ado peut commencer à s'exprimer artistiquement. Viennent ensuite, les études "Art & Marketing" et "Visual Arts" qu'il abandonne pour venir s'installer en France où il étudie l'Histoire de l'Art et se passionne pour le mobilier d'époque et contemporain.
 

Un savoir-faire issu d'une double culture

Le savoir-faire de ce passionné d'art et de nouvelles technologies est complété par une analyse artistique et commerciale. De culture franco-américaine, il prend conscience, très tôt, des qualités et des défauts des deux pays qui restent chers à son coeur. Au grès de ses rencontres, Jon écoute les critiques exprimées à l'encontre des deux pays, mais aussi à l'admiration qui existe entre les deux peuples. Inconsciemment, l'adolescent s'imprègne de ce qui lui plaît le plus dans les deux cultures. Dans l'une, la rigueur du travail où le commerce et l'argent ne sont tabous et dans l'autre la curiosité exprimée pour le Monde et la liberté d'expression politique et multiculturelle.


La vie en van
Comme dans le roman de Steinbeck "Voyage avec Charley", il part vivre sur la route en van avec son chien pendant plusieurs années pour expérimenter la vraie liberté et s'enrichir de culture européenne, notamment l'architecture. Quatorze carnets de voyage sont rédigés.

Aujourd'hui, c'est en créant son entreprise que ses deux cultures s'expriment et font parties de son for intérieur.

 

Mimi de la Ware